Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bob Woodward

Daech est-il populaire ?

Il y a quelques jours, une infographie montrant "d'où tweetent les soutiens du groupe État Islamique" était massivement partagée sur les réseaux sociaux. Comparant les pays du monde entre eux, elle permet de constater que l'Arabie Saoudite, la Syrie et l'Irak (suivis de près par les États-Unis) sont les pays d'où proviennent le plus de tweet "pro-Daech". Elle omet néanmoins un fait important: expliquer si cette position "pro-État Islamique" est majoritaire au sein de ces pays... Oubli qui a d'ailleurs provoqué quelques raccourcis et amalgames faciles. Alors que les Anonymous viennent de dénoncer 9 200 comptes Twitter liés à Daech (en représailles aux attaques terroristes parisiennes), le site Hitek rappelle à notre bon souvenir une infographie publiée l’année dernière sur les lieux où sont le plus localisés ces utilisateurs. Réalisée par The Independent, cette carte reprend les résultats d’une étude de l’Institut Brookings, qui a analysé plus de 20 000 comptes Twitter entre septembre et décembre 2014. Mais tous n’ont pas pu être géolocalisés.
Résultats : l’Arabie Saoudite apparaît, avec 866 comptes localisés, comme le pays comprenant le plus de supporters, sur le web, de l’État islamique, devant la Syrie (507 comptes) et l’Irak (453 comptes), états occupé en partie par le groupe terroriste. Si les pays qui suivent - Égypte, Koweït, Turquie, Liban, Palestine, Tunisie – sont proches géographiquement de Daech, et comprennent une minorité de ressortissants influencés par ses idées, on remarque également la présence de deux états occidentaux : les États-Unis (404 comptes) et le Royaume-Uni (139). Preuve que les militants islamistes y vivent également et se servent des réseaux sociaux pour répandre leur idéologie. 

Daech est-il populaire ?

Un institut de sondage a demandé également à des jeunes vivant dans des pays arabo-musulmans leur perception de groupes comme Daech ou al-Qaida. Le rejet de ces mouvements est très inégal selon les pays. Le Pew Research Center est un centre de recherche américain situé à Washington DC qui fournit des statistiques et des informations sociales sous forme de démographie, sondage d'opinion, analyse de contenu. Ses activités sont financées par le Pew Charitable Trusts. Le Pew Research Center est connu pour ses statistiques démographiques religieuses mondiales. Les Américains ne manquent pas de culot : juges et partie dans la déstabilisation de la Syrie, ils vont faire des sondages d’opinion dans les pays musulmans pour connaître les résultats de leur politique. En marketing, on pourrait appeler ça « test de réaction du marché à l’introduction d’un nouveau produit », à savoir, Daech.
Nul doute que le produit risque de changer, ces prochains temps, après les attentats de Paris, et l’entrée en guerre des Russes. Les Américains ont toujours été très avancés en matière de marketing, et sont capables de lancer un nouveau Daech encore plus performant, encore plus mondialisé.
L'enquête a été menée entre octobre et novembre 2015, par un institut de sondage américain basé à Washington, Zogby Research Services. L'objectif était ambitieux: interroger les jeunesses musulmanes sur leur identité religieuse, leur rapport à la foi, et leur perception des groupes terroristes qui alimentent nos journaux quotidiennement. 5374 jeunes, âgés de 15 à 34 ans, ont donc été sondés dans les pays suivants: le Maroc, l'Égypte, la Palestine, la Jordanie, l'Arabie Saoudite, le Koweït, Bahreïn, et les Émirats Arabes Unis.

Daech est-il populaire ?

À la question «pensez-vous que des groupes comme Daech ou al-Qaida sont une perversion des enseignements de l'islam?», les jeunes Marocains (93%) et les jeunes Émiratis (92%) sont les premiers à dire qu'ils sont une «complète perversion de l'islam». Une affirmation qui est loin de faire l'unanimité dans d'autres pays, comme au Koweït (45%) ou en Arabie Saoudite (57%), où plus d'un jeune sur quatre estime plutôt que ces groupes «ont tort, mais soulèvent parfois des problématiques dans lesquelles je suis en accord avec eux». Dans les territoires palestiniens (15%) et en Jordanie (13%), une minorité va même jusqu'à affirmer que que ces mouvements «ne sont en rien une perversion de l'islam».
La technique du porte-à-porte a été préférée pour cette large étude, qui dresse le portrait d'une jeune génération musulmane très hétéroclite face aux enjeux religieux qui l'entourent. À la question «Avez-vous dans votre cercle d'amis ou de connaissances quelqu'un d'une autre religion que la vôtre», 96% des Saoudiens répondent «non» et 99% des Émiratis répondent «oui». Si une très large majorité (plus de 86%) des jeunes musulmans interrogés estiment que la religion est «une affaire privée», beaucoup admettent être partagé entre «les tentations et les vices de la société actuelle» et «le souci de préserver son identité et sa pratique de l'islam». C'est le cas de 62% de Koweïtiens, 60% d'Égyptiens ou encore 57% de Palestiniens. L’institut américain a collecté les opinions des habitants de onze pays musulmans sur Daech, et il en ressort qu’une écrasante majorité de ces populations déteste l’organisation terroriste. «Dans aucun des pays étudiés plus de 15% de la population n’a une attitude favorable envers l’État islamique. Dans ces pays où cohabitent des populations aux convictions religieuses et origines ethniques variées, la détestation de Daech est plus fortes que le reste», analyse le Pew Research Center.
Le Pakistan est le seul pays où l’opinion négative du groupe terroriste n’est pas majoritaire (seulement 28%), mais 62% des Pakistanais disent ne pas avoir d’avis sur Daech et seulement 11% expriment une opinion favorable. C’est en fait au Nigeria, où Boko Haram a déjà tué des milliers de personnes, que la plus grande part de la population (14%) soutient l’État islamique. Mais ils sont aussi 66% de Nigérians à dire ne pas approuver les actions de Daech. Ce sondage révèle un important soutien de Daech/EI au sein de la population musulmane. Au Pakistan seulement 28% ont une opinion défavorable de l'EI. De nombreux Pakistanais font partie des clandestins qui déferlent dans l'espace Schengen depuis le début de l'année, certains sont en transit à Calais tentant de gagner l'Angleterre, ce qui n'est pas fait pour rassurer dans un contexte de menace terroriste avérée.

Au total ce sont 63 millions de Musulmans qui sont favorables à Daech/EI et potentiellement 287 millions si on tient compte de ceux s'étant déclarés indécis.

On notera que ne sont pas inclus dans ce sondage des pays du Golfe comme l'Arabie Saoudite, le Qatar, qui financent et arment l'EI et dont les prédicateurs salafistes appellent régulièrement au djihad en Irak et Syrie et ailleurs. La menace Daech/EI est bien mondiale avec une importante réserve de complicités au sein de populations musulmanes en particulier dans les zones où le terrorisme prospère.

Daech est-il populaire ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article