Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bob Woodward

Comme l'avait annoncé Decryptnews dès le 2 novembre 2014, la mort de Christophe de Margerie, patron de Total, n'était pas le fait d'une malheureuse succession d'incidents malencontreux: http://www.decryptnewsonline.com/2014/11/christophe-de-margerie-execute-par-nos-allies.html

Les liens personnels du dirigeant de la pétrolière française avec Vladimir Poutine, ses positions sur l’utilisation du dollar US comme référence dans les transactions sur le pétrole, et le contexte géopolitique actuel, nous forçaient à faire un rapprochement avec la disparition dans des circonstances similaires d’un autre acteur important de l’industrie pétrolière il y aura exactement 52 ans dans quelques jours, Enrico Mattei, alors PDG de l’Ente Nazionale Idrocarburi, l’ENI, une société d’État italienne.

Mais revenons à octobre 2014...

Le 20 octobre 2014, peu avant minuit heure locale, le jet privé transportant Christophe de Margerie heurtait une déneigeuse empiétant sur la piste de décollage de l'aéroport Vnokouvo, à Moscou. La piste de l’accident était jusqu’à aujourd’hui privilégiée par les autorités russes, qui évoquaient une "négligence criminelle" du personnel et des dirigeants de l'aéroport.

Mais Patrick Vervelle, 59 ans, père de deux enfants, et qui a perdu son épouse Ruslana dans le crash, est déterminé à découvrir "la vérité". Plus de cinq mois après le crash, "il y a beaucoup trop de zones d'ombres dans cette affaire", dénonce-t-il. La présence de la déneigeuse le surprend en premier lieu, "alors qu'il n'y avait pas de neige" ce jour-là. Ancien musicien dans un orchestre de l'armée de l'air, Patrick Vervelle, se repasse, inlassablement, le film des événements. Juste avant minuit, sa vie a basculé lorsque le Falcon 50 d'Unijet affrété par Total s'est fracassé contre une déneigeuse qui n'avait rien à faire sur la piste.

Dans Le Parisien, Patrick Vervelle se confie: quelques jours plus tôt, « Ruslana m'annonçait, heureuse, qu'elle s'envolait pour Moscou ». Hôtesse sur XL Airways, Ruslana, d'origine ukrainienne, était une habituée de ces vols privés. « Elle avait déjà accompagné Johnny Hallyday, Vincent Bolloré et Christophe de Margerie », explique son mari. Le dimanche 19 octobre, le Falcon 50 EX immatriculé F-GLSA se pose à l'aéroport de Vnoukovo à Moscou où Christophe de Margerie a rendez-vous avec le chef du gouvernement russe, Dmitri Medvedev. « Lundi, Ruslana m'a téléphoné, elle devait atterrir le lendemain à 1 heure du matin au Bourget. En regardant les informations le mardi matin, je n'ai pas fait tout de suite le rapprochement. A 8 h 30, j'ai reçu un coup de fil de l'employeur de Ruslana. Le ciel m'est tombé sur la tête. Ma fille a dû s'occuper de tout, du rapatriement du corps et des obsèques. »

La vérité sur la mort de Christophe de Margerie: un meurtre commandité depuis la Maison Blanche?

 

Le comportement étrange du conducteur

Après la douleur vient le temps des questions. « Fin novembre, la gendarmerie du transport aérien m'a convoqué ainsi que le patron d'Unijet et les familles du pilote, Yann, et du copilote, Maxime. Le capitaine nous a fait un compte rendu oral de son enquête à Moscou. C'est là que j'ai commencé à avoir des doutes. » Premier élément troublant : « Que faisait non loin des pistes un convoi de trois déneigeuses alors qu'il n'y avait pas de neige (voir infographie ci-contre) ? » Autre incohérence, « la Jeep du superviseur raccompagne l'un des chasse-neige au hangar, le deuxième reste sur place mais Vladimir Martynenko, le conducteur de l'engin qui a causé le crash, quitte soudain le convoi, se dirige puis traverse la piste où le Falcon attend. »

Pourquoi Martynenko, 63 ans, n'a-t-il pas attendu les ordres de son supérieur ? Mystère. Où allait-il ? « Il a assuré qu'il était perdu mais il n'y avait pas de brouillard, et il travaille à Vnoukovo depuis dix ans, s'étonne Patrick Vervelle. La police a affirmé qu'il était ivre alors qu'il n'avait que 0,6 g d'alcool dans le sang. » Autres questions sans réponse : comment se fait-il que la tour de contrôle n'ait pas vu la déneigeuse sur la piste ? Le radar au sol aurait dû déclencher l'alerte. Etait-il en panne ou la jeune contrôleuse aérienne stagiaire qui s'est occupée du Falcon l'a-t-elle ignorée avant de donner l'autorisation de décollage ? Le veuf s’interroge donc sur le comportement de Vladimir Martynenko, le conducteur du chasse-neige. "Martynenko a traversé la piste puis fait demi-tour et arrêté sa déneigeuse pile dans la trajectoire de l'avion", relève Patrick Vervelle.

Patrick Vervelle ne comprend pas non plus pourquoi le personnel aérien a autorisé le décollage en dépit de l’encombrement de la piste, normalement indiqué par les radars. 

La vérité sur la mort de Christophe de Margerie: un meurtre commandité depuis la Maison Blanche?

 

Une rencontre avec les enquêteurs russes ce week-end

Christophe de Margerie, alors PDG de Total, revenait d’une réunion sur les investissements étrangers en Russie, où il avait rencontré le chef du gouvernement Dmitri Medvedev. Trois membres d’équipage étaient également à bord de l’avion privé, un Falcon 50, au moment du crash. Ils sont tous décédés.

Les familles du pilote, du copilote et de l'hôtesse de l'air se sont portées parties civiles pour faire la lumière sur le drame qui leur a enlevé leurs proches. L’époux de Ruslana rencontrera l’avocat du conducteur de la déneigeuse à Moscou ce week-end, ainsi que le bureau d’enquête russe.

Une lettre pour demander pardon

Quelques temps après les faits, Vladimir Martynenko avait adressé une lettre à ces familles : "J'ai le cœur déchiré" ; "je ne sais pas comment transmettre ma souffrance à la suite de cette tragédie dans laquelle vos proches ont péri. Je pense tout le temps à comment tout ceci a pu arriver. La nuit, cette interrogation ne cesse de tourner dans ma tête. Comme toujours, j'ai agi selon les instructions. Je ne comprends pas comment cela a pu arriver, comment ils ont pu mourir et moi rester en vie. Je suis désespéré. Je ne sais pas comment continuer à vivre avec cette cicatrice dans le cœur." "Pardonnez-moi, si vous le pouvez.»

Les liens personnels entre Christophe de Margerie et Vladimir Poutine auraient-ils été la cause de ce mystérieux accident?

La vérité sur la mort de Christophe de Margerie: un meurtre commandité depuis la Maison Blanche?
La vérité sur la mort de Christophe de Margerie: un meurtre commandité depuis la Maison Blanche?

Commenter cet article

Antoine 31/07/2015 14:06

En voici un peu plus sur les victimes: Maxime Rassiat, Yann Pican et Ruslana Vervelle: http://etoilesfilantes-fondation.com/theirstories_fr.html