Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JEA

Edward Snowden l'Agent double ??

Dernièrement dans les milieux du renseignement, la dernière théorie qui vient de voir le jour, est que l'affaire Snowden est une opération de la CIA contre la NSA afin de l'affaiblir et de limiter les augmentations de budget prévues par la maison blanche.


En effet, selon des sources proches de la NSA, Snowden serait un outil de la CIA tel une mine, il aurait décidé de piéger la NSA en se faisant passer pour un patriote qui s'est rendu compte de la transgression de cette dernière sur le peuple américain obligant le gouvernement américain de se détacher de ces pratiques afin de conforter la CIA (http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/15/un-requisitoire-contre-la-nsa-signe-glenn-greenwald)...
 

Etre l’ennemi de leur ennemi

Tandis que les refus s’enchaînaient dramatiquement pour Edward Snowden, condamné à mendier l’asile depuis des jours; le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie ont annoncé leur volonté d’accueillir le malheureux. Sauvé, peut-être, des griffes états-uniennes, mais par la grâce de qui ? Des nations d’Amérique du Sud trop ravies de faire un bras d’honneur à l’ennemi en accueillant celui qu’il pourchasse ? Que de bienveillance désintéressée ! Que de pays connus pour leur légendaire amitié avec « la terre des libres et la patrie des braves » (« the land of the free and the home of the brave », c’est ainsi que radote l’hymne des États-Unis). Il y a quelques jours déjà, lorsqu’un triste concert de refus se faisait entendre, que Pays-Bas, Norvège, Italie, Espagne, Allemagne et tout ce que l’Occident libre a fait de meilleur s’empressaient de soustraire leur perche à la convoitise de M. Snowden, la Russie avait fait savoir qu’elle accepterait d’accéder à la demande du fugitif, certes au prix de conditions que l’intéressé refusa.Les uns veulent d’Edward Snowden pour être l’ennemi de leur ennemi ; les autres le laissent tomber comme une poignée de marrons trop chauds pour être l’ennemi d’un ami qui n’en est même pas un.

 

La seule chose dont nous sommes sûrs c'est que les pratiques dénoncées par Edward Snowden sont bien réelles et que nous citoyens du monde, nous sommes bien victimes d'agences bien plus puissantes que nos propres gouvernements incapables d'hausser le ton......

 

Ce qu'on sait de quelqu'un empêche de le connaître.

(Le Très-Bas., coll. folio #2681 p. 14)

SERVICE DE RENSEIGNEMENT

SERVICE DE RENSEIGNEMENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article