Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par LDV

La FAPEE (fédération des associations de parents d'élèves des établissements d'enseignement français à l'étranger) voit la vie en rose! Son président, François Denis, qui n'a plus d'enfants dans le réseau des lycées français de l'étranger depuis belle lurette, profite des largesses de l'Etat: voyages à l'étranger payés en business class par l'AEFE (Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger: http://www.aefe.fr/ ) ou la Mission Laïque Française (second réseau en charge d'établissements scolaires français à l'étranger: http://www.mlfmonde.org), subvention de plus de 80 000 euros pour faire fonctionner son association... En période de disette, l'Etat est généreux! D'autant plus qu'il verse déjà les salaires de équipes d'enseignants titulaires et plus de 116 millions d'euros de bourse à nos concitoyens de l'étranger. La FAPEE se présente comme “ la seule fédération compétente sur les problématiques spécifiques de l’enseignement français à l’étranger. Elle a été créée en 1980 par des élus et des parents de toutes nationalités et regroupe exclusivement des associations de parents d’élèves des établissements d’enseignement français dans le monde”.

Une conquête du pouvoir

Peu à peu la FAPEE a fait son trou et indique clairement sur son site web ses objectifs: “ On nous rapporte trop souvent le cas typique du chef d'établissement qui après quelques mois de bonne entente donne des signes d'agacement, se fait plus lointain, joue le SCAC (service de coopération et d'action culturelle au sein d'une ambassade) contre les parents... et du coup se prive des compétences des parents sur des problématiques de fond (orientation post bac dans le supérieur local, recherche de terrain pour un projet immobilier...).”

Les proviseurs et professionnels de l'éducation apprécieront! Leurs compétences ne semblent pas nettement reconnues par la FAPEE...les chiffres donnés par la FAPEE corroborent cette vision très tournée sur la prépondérance de la gestion parentale: http://www.fapee.com/images/tinyMCE/chiffres/cout1.jpg

 

Rémunération au mérite

Leur objectif en matière de ressources humaines est d'ailleurs clairement défini: “Au delà des statuts des personnels, qui sont un problème de négociation syndicale, ce qui importe aux parents est que l'enseignement soit assuré par des titulaires de l'éducation nationale. Ceci est la revendication essentielle de la FAPÉE”... le nombre de personnels locaux diminue depuis 2007 et la part de personnels titulaires augmente. L'Etat est généreux pour ses expatriés. D'autant plus que “au regard du droit local, tous ces établissements sont des établissements d’enseignement privé.” comme le souligne la FAPEE qui, dans son guide pour les parents d'élèves, soutient une “évolution des obligations de service des fonctionnaires”...ceux-ci dont le point indiciaire est gelé depuis quelques années apprécieront la requête! Et ne parlons pas de la proposition des “éléments de rémunération au mérite”...

De plus la FAPEE est membre à part entière du conseil d'administration de l'Agence en charge des établissements scolaires à l'étranger (AEFE) et de la Mission Laïque Française: “notre président François Denis est le seul représentant de parents d'élèves (sic). Il vient témoigner de leur nécessaire prise en compte dans la définition des orientations stratégiques des établissements.”

Peut-on parler de gestion autocratique? A vous de juger...

 

Longue vie au Président de la FAPEE qui semble tenir fermement les rênes de l'enseignement français à l'étranger!

La FAPEE: des intérêts jalousement défendus

Commenter cet article